«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

dimanche 4 mai 2008

Revue de Presse (28 avril - 4 mai 2008)

États-Unis: "La torture autorisée contre le terrorisme" (L'actualité internationale 24H/24) - Selon la presse américaine, l'administration Bush ne se prive d'aucune méthode pour lutter contre le terrorisme, et affirme que les agents du renseignement peuvent recourir à des méthodes d'interrogatoire interdites par les lois internationales.

Israël
: "Les services israéliens craignent un important attentat" (AP) -
Le commandant des services de renseignement militaires israéliens a averti mardi que des militants palestiniens tenteraient de mener une attaque terroriste de grande envergure contre les cérémonies du 60e anniversaire de la création de l'État hébreu le mois prochain.

France/Espagne
: "Menaces sur la France et l'Espagne" (L'Express) - Une organisation indépendantiste clandestine du Pays basque français, Irrintzi, menace de multiplier les "actions armées" en France et en Espagne pour imposer une "négociation" aux autorités des deux pays.

Terrorisme: "Al-Qaïda a en partie reconstitué ses forces, selon le département d'État américain" (Le Monde) - Près de sept ans après les attentats du 11-Septembre, Al-Qaïda a en partie reconstitué ses moyens d'action et demeure la menace terroriste la plus importante pour les États-Unis et ses alliés, estime le département d'État dans son rapport annuel, publié mercredi 30 avril. Le terrorisme aurait fait 22 000 victimes à travers le monde en 2007, en progression de 8 % sur un an.

Afghanistan: "Selon Kaboul, Al Qaïda est derrière l'attentat contre Karzaï" (Reuters) -L'organisation Al Qaïda au Pakistan est derrière l'attentat qui a visé la semaine dernière le président afghan Hamid Karzaï à Kaboul, affirme le chef des services de renseignement afghans, Amrullah Saleh.

Afghanistan: "Terrorisme: Kaboul exhorte Islamabad à empêcher les talibans d'utiliser le territoire pakistanais" (RIA Novosti) - L'Afghanistan veut vivre en paix et bon voisinage avec le Pakistan et tient à ce que le territoire de cet État voisin ne soit pas utilisé par terroristes et commandos talibans, lit-on samedi dans une déclaration du porte-parole du ministère afghan de la Défense, le général Mohammad Zahir Azimi.

Iran/Liban: "Report: Iran building communications system for Hizbullah" (ynetnews.com) - Lebanese Communications Minister Marwan Hamada accuses Iran of building communications network for Hizbullah with separate landlines across Lebanon; to allow tapping, protect Hizbullah from being tapped.

Somalie: "Le Pentagone a mené un raid contre un haut responsable d'Al-Qaïda en Somalie" (AFP) - L'armée américaine a mené tôt jeudi une attaque aérienne contre le réseau terroriste Al-Qaïda en Somalie, qui a coûté la vie à au moins 12 personnes, dont, selon des sources concordantes, un haut responsable d'Al-Qaïda dans ce pays de la Corne de l'Afrique.

Yémen
: "Un attentat contre une mosquée fait 18 morts et 45 blessés au Yémen" (AFP) - Au moins 18 personnes, en majorité des soldats, ont été tuées vendredi dans un attentat à l'entrée d'une mosquée de Saada (nord-ouest), que l'armée yéménite a imputé à la rébellion chiite active dans cette région.

Afghanistan/Grande-Bretagne
: "Drugs for guns: how the Afghan heroin trade is fuelling the Taliban insurgency" (The Independent) - The heroin flooding Britain's streets is threatening the lives of UK troops in Afghanistan, an Independent investigation can reveal. Russian gangsters who smuggle drugs into Britain are buying cheap heroin from Afghanistan and paying for it with guns. Smugglers told The Independent how Russian arms dealers meet Taliban drug lords at a bazaar near the old Afghan-Soviet border, deep in Tajikistan's desert. The bazaar exists solely to trade Afghan drugs for Russian guns – and sometimes a bit of sex on the side.


3 commentaires:

Frédéric a dit…

Au Yémen, je ne comprend pas en quoi faire exploser un lieu de culte peut faire avancer ''la cause'' ?

Faut il voir plutôt une haine intertribale ?

Thomas Renard a dit…

Il faut d'abord savoir qui a commis l'attentat, puisque des incertitudes règnent encore. Ensuite, il faut déterminer quelle était la cible exacte: le lieu culte, les civils ou les militaires? En fonction de la réponse à ces questions il est plus facile d'évaluer la pertinence de cette attaque.

Visiblement, la majorité des morts et blessés sont des militaires, ce qui correspond donc à une stratégie d'affaiblissement de l'ennemi commune pour une insurrection. La méthode (attentat-suicide) est souvent choisie pour trois raisons: pas cher, extrêmement efficace, et très médiatique (puisque faire connaître la cause est aussi un des objectifs de chaque groupe insurgé).

Sur ce dernier point, il ne faut pas oublier que beaucoup de groupes insurgés et terroristes existent dans le monde et sont donc de facto en "concurrence" pour le soutien international...d'où la nécessité de développer des stratégies de lobbying et de "communication". Certains attentats doivent donc parfois être vus comme un coup "médiatique"...même s'il ne s'agit que d'un aspect de l'objectif de l'attaque...

Concernant le problème de la "haine intertribale", tout ce que je peux dire (dans les limites de ma connaissance du conflit yéménite), c'est que la religion ou l'ethnicité sont rarement la cause d'un conflit, mais plutôt le conflit se fixe le long de ces clivages...

Frédéric a dit…

Merci de votre réponse; Pour le Yemen, il y a des insurrections locales ou nationales depuis au moins les années 1960; Les britanniques puis l'armée Egyptienne de Nasser en ont fait les frais mais depuis le retrait des étrangers, les Yemens se battent souvent entre eux, je signale ce petit article sur l'insurrection actuel :

http://www.lemensuel.net/La-guerre-de-Saada-au-Yemen-les.html