«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

mardi 11 novembre 2008

Le Cyber-Jihad en Europe

Un lecteur fidèle de ce blog (merci à lui) a porté à mon attention une étude sur la propagande jihadiste publiée par Les Cahiers de la Sécurité, une publication de l'Institut National des Hautes Etudes de Sécurité.

Je constate avec plaisir que certains chercheurs se penchent sur ces questions de la cyberpropagande qui constituent un élément central et essentiel de la menace terroriste en Europe et ailleurs, surtout pour ceux qui privilégient la théorie sagemanienne (al-Qaïda n'a pas de leader et se coagule via internet) à la théorie hoffmanienne (le petit noyau Ben Laden-Zawahiri continue d'exercer le leadership d'al-Qaïda).

La courte étude de 6 pages n'est pas assez poussée, évidemment, car le sujet mériterait un livre entier. Néanmoins, il s'agit d'un bon début pour une étude du genre en langue française. Cependant, il faut aussi souligner que cette étude n'est justement qu'un début, puisqu'elle offre peu de recommendations pratiques ou pour de futures recherches. En outre, certains points des auteurs peuvent clairement être soumis à la critique (l'emphase de certains sites/discours sur la Palestine plutôt que l'Afghanistan ou l'Irak ne signifie pas que les jihadistes pensent avoir gagné ces dernières guerres, cela pourrait en réalité signifier tout à fait l'inverse: recherche d'une légitimité déclinante via le jihad palestinien considéré comme le plus légitimé de tous). De même, dire que l'assassinat de Théo Van Gogh est une conséquence directe de l'appel à la violence sur le net est une déformation des faits...

1 commentaire:

Frédéric a dit…

J'ai mit cette article en lien interne sur l'article idoine du wiki. Dommage que les autres articles du magazine ne soit pas également disponible, les mouvements terroristes/maffieux semblent utiliser de plus en plus les mêmes méthodes.