«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

lundi 15 septembre 2008

Contre-terrorisme en Arabie et Terrorisme aux Etats-Unis (UPDATED)

Il m'aura fallu le temps, mais j'ai enfin pris le temps de commencer à lire le numéro du mois d'août du CTC Sentinel, alors que le numéro de septembre ne devrait pas tarder à sortir... Comme toujours, on peut y découvrir d'excellents articles, concis, précis et percutants.

L'article de Christophe Boucek traite d'une campagne contre-terroriste menée sur internet en Arabie Saoudite. Sous le nom "Sakinah", la campagne a deux volets: surveiller, pénétrer et démanteler les sites jihadistes; et ouvrir des forums de discussion sur l'Islam avec des experts religieux pour promouvoir une vision moins radicale (du moins au niveau de l'usage de la violence).

Un autre article de Christopher Heffelfinger parle de la très méconnue organisation salafiste "Jama'at al-Fuqara", active aux Etats-Unis. Selon l'auteur, les membres de cette organisation secrète existant depuis les années 1980 vivraient reclus, nourris de l'enseignement d'un Islam radical. Le groupe aurait déjà commis plusieurs attaques aux Etats-Unis, des armes et des manuels auraient été trouvés, et plusieurs membres auraient reçu une formation paramilitaire en Afghanistan ou au Pakistan. Selon Heffelfinger, ce groupe ne serait pas dans le sillon d'al-Qaïda, mais plutôt en compétition, et représenterait une menace réelle à la sécurité américaine.

Update: Pour sa part, Lorenzo Vidino analyse la stratégie contre-terroriste hollandaise, principalement sur base des rapports des services de sécurité néerlandais (AIVD) déjà mentionnés dans ce blog. Vidino explique assez bien que la complexité de la stratégie mise en place aux Pays-Bas, tout en offrant une évaluation préliminaire (étant donné que le programme n'existe que depuis deux ans). Ce qui ressort de cet article, sans surprise, c'est la différence de stratégie entre un état européen comme les Pays-Bas, où le programme est essentiellement axé sur la prévention contre la radicalisation (via des programmes socio-économiques notamment) et d'autres pays où le problème est plutôt lié à la déradicalisation (via une réinterprétation de l'Islam, comme dans le cas saoudien mentionné plus haut). Encore et toujours, il s'agit de choisir l'investissement stratégique le plus efficient. Notons que même au niveau européen, les stratégies diffèrent fortement comme je l'avais déjà mentionné ici.

2 commentaires:

Frédéric a dit…

Je ne pense pas avoir déja lu le nom de Jama'at al-Fuqara dans un journal. Vous indiqué que ce groupe à déja frappé aux USA; il s'agit d'attaques de quel types ? Attentats ou simples braquages de banques comme le gang de Roubaix ?

Thomas Renard a dit…

Selon l'auteur: meurtres, attaques à l'explosif à Détroit, découverte de matériel paramilitaire et manuels jihadistes, un membre avait un lien avec l'attentat du WTC en 1993 à New York...