«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

jeudi 11 décembre 2008

AQMI: Mes Hypothèses se Confirment

Je lisais cet article paru dans Le Monde de ce matin qui revient sur la video du leader d'al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) datée du 22 septembre menaçant la France. Bon évidemment, rien de neuf dans cet article puisque la vidéo a quand même deux mois et les infos sont toutes connues. Mais je voulais juste soulever un ou deux petits points.

Premièrement, il a déjà été dit et redit par de nombreux experts qu'AQMI constitue l'une des menaces les plus importantes contre l'Europe. C'est ce qui ressortait également du dernier rapport d'Europol. Avec cela, je suis d'accord étant donné le réseau important dont bénéficie l'organisation en France et en Espagne notamment, et l'expression d'une rhétorique agressive vis-à-vis de l'Occident depuis plus d'un an déjà. Cependant, que ce soit l'une des menaces principales ne signifie pas que la menace soit spécialement élevée (il suffit que toutes les autres menaces soient faibles). La menace existe, certes, et un gros travail s'effectue au niveau du renseignement. Mais il reste encore plusieurs palliers avant d'atteindre l'alerte rouge.

Deuxièmement, l'article souligne qu'il "suffit d'une poignée de fanatiques décidés à mourir pour faire du dégât", refrain souvent répété par certains spécialistes et dans la presse. Evidemment, si on se limite au assaillants, c'est vrai. Néanmoins, ces derniers ont dû être recrutés, formés, armés, financés, etc. Bref, cet argument ne tient pas la route, à part dans quelques cas rares de cellules ou d'individus auto-radicalisés. Mais notons que jusqu'au jour d'aujourd'hui, la plupart des attaques terroristes islamistes ou été le fruit de cellules "centralisées", c'est-à-dire étant en connection avec le leadership d'al-Qaïda.

Troisièmement, il y a quelques mois, après le mois d'août sanglant, tout le monde parlait de "recrudescence" d'AQMI, et du fait que le Maghreb allait devenir le nouveau front de la guerre contre le terrorisme. De mon côté, j'étais l'une des voix dissidentes (mais non isolée) qui contredisait cela. Quelques mois plus tard, je trouve que mon analyse (ici et ici) tient plutôt bien la route.

3 commentaires:

Fréséric a dit…

Je suis tombé a l'instant sur une série d'articles indiquant une vague d'arrestations en Belgique :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20081211.OBS5020/14_membres_presumes_dalqaida_arretes_en_belgique.html

Y a t'il une probabilité que les 2 affaires soient liés ?

Thomas Renard a dit…

Apparemment non, car les suspects seraient passés par la filière afghane/pakistanaise et donc pas par la filière maghrébine. Ce qui ne veut pas dire que les suspects ne sont pas Nord Africains car nombre d'entre eux préfèrent rejoindre le jihad sous un autre drapeau que celui d'AQMI.

Ce dossier semblerait apparemment davantage lié à la filière de recrutement pour l'Irak et l'Afghanistan...

Frédéric a dit…

En effet, il y a quelques infos en plus qui sont paru sur ce groupe.