«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

vendredi 5 décembre 2008

Institutionnaliser la Guerre Irrégulière

J'avais présenté un article hier qui évoquait la possibilité de normaliser la guerre irrégulière aux Etats-Unis. Il semblerait que ce soit fait puisque le Pentagone a passé une directive élevant de telles opérations au même niveau d'importance que la guerre conventionnelle. Il s'agit là bien évidemment d'une adaptation de taille de l'armée américaine au nouveau contexte mondial. Néanmoins, comme je l'avais déjà exprimé, je ne suis pas entièrement convaincu que cela soit judicieux, ou du moins tout dépend du type d'opération irrégulière dont il est question. En effet, on sait désormais que les plans initiaux de gagner la guerre d'Irak version 2003 en quelques jours grâce aux groupes spéciaux n'ont pas fonctionné. De même, plusieurs opérations clandestines anciennes ou plus récentes ce sont avérées soit inefficaces soit carrément contre-productives lorsque révélées au grand jour. D'un autre côté, les leçons de la contre-insurrection en Irak et en Afghanistan aujourd'hui doivent être apprises et instituées (cf John Nagl), et à cet égard le conflit asymétrique doit gagner en importance dans les académies militaires. Donc, en résumé, je dirais qu'il faut apprendre les leçons et les enseigner aux futures générations tout en se méfiant de surestimer l'efficacité des opérations spéciales. En outre méfions-nous de la tentation de la guerre irrégulière qui sera d'autant plus grandissante qu'une nouvelle génération de soldats aura été formée pour la combattre.

1 commentaire:

Frédéric a dit…

Concernant l'implication de l'armée dans les affaires de police aux Etats Unis, avez vous des informations à rajouter à l'article que j'ai créé sur le ''National Applications Office'' chargé de mette à la disposition des forces de police locales les satellites espions du gvt US ? :

http://fr.wikipedia.org/wiki/National_Applications_Office

J'ai écrit plus sur les polémiques concernant ce programmes et l'historique de l'imagerie satellitaire que sur les fonctions elle même de cette organisme.