«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

vendredi 28 mars 2008

Fitna: Racisme et Provocation

Le film du député néerlandais d'extrême droite Geert Wilders, Fitna, a été mis en ligne hier. Le premier ministre Balkenende a condamné le film, ainsi que d'autres personnalités politiques. La presse, par contre, a affiché un certain "soulagement" déplacé, affirmant que le film n'est pas aussi extrême qu'on pouvait le craindre.

Après vision du film qui est diponible en ligne, je suis littéralement choqué que la presse puisse diminuer ainsi la caractère raciste et provocateur de ce film. Attention, pour tous ceux qui voudraient le visionner, les images sont extrêmement violentes. Âmes sensibles s'abstenir.

Wilders associe Islam et Jihad. C'est évidemment un association aussi simpliste que mensongère. Fitna cite quelques extraits du Coran appelant à la violence (isolés de leur contexte et des nombeux passages qui s'opposent à la violence), et associe ces passages avec les images de Madrid, du 11 septembre, d'exécution sommaires... Wilders joue clairement sur l'émotion pour rallier à sa cause raciste.

En outre, le film de Wilders ne s'embarrasse pas de comprendre ou d'expliquer les contextes géopolitiques, socio-économiques, culturels, ou historiques... Pour lui, la violence est le simple résultat du Coran. Ahmenidjad et Ben Laden? Tous les deux sont motivés par la même haine de l'occident incitée par le même Coran, selon Wilders.

Enfin, Wilders prend clairement plaisir à se décrire en temps que "cible" du Jihad, à se dépeindre en temps que martyre (quelle ironie).

Le terrorisme islamique ne sera certainement pas combattu par une telle propagande. L'Islam n'est pas une idéologie qui peut être combattue comme le nazisme et le communisme, comme affirmé dans la conclusion du film Fitna. Ce film va au contraire enflammer la violence. Aucun doute que c'est ce que Wilders recherche: la provocation pour justifier son discours. Espérons que les appels au calme de la communauté musulmane néerlandaise seront entendus.

3 commentaires:

ZI a dit…

J'ai eu l'occasion de le voir....au moins les 5 premières minutes car après j'ai été obligé d'arrêter tellement c'était simpliste, violent et d'une mauvaise foi sans fond.

Reste à espérer qu'ils s'en tiennent à la propagande ne fasse pas autre chose.

AlfaB a dit…

"Wilders joue clairement sur l'émotion pour rallier à sa cause raciste"
Dois-je vous rappeler que l'islam n'est pas une "race" mais une religion ? Attention à ce genre de raccourci démago... Islamophobe serait plus juste, ce qui n'est pas (encore) condamnable par la loi.
Bien à vous

Thomas Renard a dit…

c'est vrai alfab, l'Islam est une religion, pas une race. Et je ne voudrais surtout pas passer pour un démagogue que je ne suis pas. Cependant, par cause raciste j'entendais la cause de Wilders qui EST raciste. Il est membre d'un parti d'extrême-droite, raciste et islamophobe.
Donc, je me corrige en disant sa cause raciste et islamophobe. Voilà. Merci à tous pour vos commentaires.