«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

dimanche 2 mars 2008

Terrorisme et Contre-Terrorisme dans les Prisons Britanniques

Un article paru dans le Guardian ce lundi révèle l'inquiétude grandissante des directeurs de prison vis-à-vis de l'influence néfaste des terroristes sur les autres détenus. Le problème de la radicalisation dans les prisons n'a rien de nouveau et est bien connu des experts ès terrorisme. Une petite nuance dans ce cas-ci: les terroristes sembleraient former des alliances avec les gangs de prisonniers menaçant ainsi sérieusement la sécurité de l'établissement. En outre, la radicalisation des gangs est potentiellement dangereuse quand ceux-ci sont libérés.

La radicalisation des prisons est un phénomène inquiétant qui doit être étudié et résolu. Quelles sont les raisons de cette radicalisation, et comment y faire face? Faut-il isoler les terroristes? Ou faut-il trouver des moyens de contrer leur propagande? Des méthodes de renseignement doivent également être développées à l'intérieur des prisons. Il est important que le personnel des prisons développent des "réseaux" parmi les prisonniers afin d'identifier les potentiels "terroristes convertis", surtout parmi ceux dont la fin de peine approche. La communication de ces informations avec les services de police et de renseignement doit ensuite être organisée.

La police britannique vient de faire un pas dans la bonne direction en développant un nouveau programme qui vise à enrayer la radicalisation parmi les prisonniers et les étudiants, soit deux des cibles préférées des terroristes-recruteurs.

3 commentaires:

Frédéric a dit…

Avec l'IRA, les prisons britanniques n'ont pas déjà des procédures adaptées.

Thomas Renard a dit…

Apparemment, non. Mais la menace islamiste dans les prisons en Angleterre et ailleurs en Europe pose deux problèmes majeurs par rapport à d'autres groupes terroristes: Premièrement, le pourcentage de musulmans dans les prisons est élevé à très élevé dans certains pays (quelle qu'en soit la raison); deuxièmement, l'islamisme radical a démontré sa capacité à rallier et convertir des individus qui étaient jusque là distants (non musulmans) ou indifférents (musulmans modérés) à la cause. Les groupes séparatistes, vu les limites de leur action, n'ont pas ce pouvoir mobilisateur.

Frédéric a dit…

La ''contagion des idées''...Certains spécialistes et écrivains parlent des idéologies politique et religieuse comme d'un ''virus''; A part l'isolation, il n'y pas beaucoup de solutions.