«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

samedi 22 mars 2008

Une Interview Souligne les Relations Tendues entre Insurgés Sunnites en Irak

La Fondation NEFA a publié une interview avec un commandant militaire du groupe insurgé Hamas al-Iraq. Hamas al-Iraq est une faction dissidente du groupe 1920 Revolution Brigades. Cette interview offre un regard intéressant sur les relations tendues et complexes qui existent entre les différents mouvements sunnites en Irak, et plus particulièrement avec al-Qaïda dans la province de Diyala. Bien entendu, ce genre de documents doit toujours être examiné avec prudence. Néanmoins, les griefs tenus à l’égard d’al-Qaïda sont importants à souligner. En effet, cela démontre qu’al-Qaïda est de plus en plus isolé en Irak. Certains Sunnites se sont alliés aux Américains précisément pour mettre fin à la violence indiscriminée d’al-Qaïda. D’autres Sunnites, comme Hamas al-Iraq, continuent à combattre les Américains, et sont simultanément lancés dans une lutte intra-sectarienne avec al-Qaïda, tout en prenant part à la guerre civile entre Sunnites et Chiites. Extraits :

« On pourrait argumenter que la guerre d’al-Qaïda contre la résistance [irakienne] et les unités moudjahiddines agit au bénéfice des occupants [américains] étant donné que cela a affecté nos jeunes recrues et notre arsenal. Les forces occupantes étaient incapables de pénétrer dans nombreux villages et districts de Diyala jusqu’à ce qu’al-Qaïda leur ouvre la voie en tuant les Sunnites, détruisant leurs maisons, mosquées et hôpitaux. Ils ont fait ce que les milices sectaires pro-iraniennes n’avaient pas réussi, et ils ont fini le boulot pour elles… Frère Ahmad Abdelaziz al-Sadoun disait la vérité en déclarant : ‘le réseau al-Qaïda est parvenu a faire en sorte que les gens d’ici pensent que les forces d’occupation sont miséricordieuses en humaines par comparaison’. »

« (…) Je vais vous un exemple de la traîtrise d’al-Qaïda. Le réseau al-Qaïda avait capturé 8 de nos moudjahiddines, alors nous avons capturé le même nombre des leurs. Ensuite, al-Qaïda a distribué des pamphlets disant que les 1920 Revolution Brigades sont des apostats et que leur sang et leur argent constituent un butin autorisé. A la suite de cela, nos moudjahiddines ont arrêté leur commandant militaire à Diyala ‘Raed Abu Dawoud’ de Khankin, né en 1978. Il portait un badge de police du nom de ‘Kazim Jawad Kazim’, et portait une veste explosive—qu’il n’a pas été capable d’activer. »

1 commentaire:

Frédéric a dit…

Cela devient encore plus compliqué que les différents clans de la guerre du Liban.