«Rien n'est plus facile que de dénoncer un malfaiteur; rien n'est plus difficile que de le comprendre» ---Fédor Dostoïevski

dimanche 3 février 2008

Hôtel Serena: le Ministre Norvégien Etait la Cible

Le porte-parole des Talibans a confirmé à un membre de la fondation NEFA, une organisation spécialisée dans le terrorisme islamique, que le ministre des affaires étrangères norvégien, Jonas Gahr Stoere, était bien la cible de l'attentat qui a frappé l'hôtel Serena à Kaboul le 14 janvier dernier. Sept personnes étaient mortes lors de l'attaque.

Zabiullah Mujahid a déclaré que les quatre Talibans responsables de l'opération visaient précisément le ministre norvégien. "Notre cible était ces étrangers qui ont un rôle militaire en Aghanistan et menacent l'indépendance du pays", a-t-il dit lors de l'interview dont la transcription est disponible sur le site de la fondation NEFA.

Concernant la récente vague de violence au Pakistan et l'assassinat de Benazir Bhutto, le porte-parole taliban nie toute implication des insurgés afghans. "Les moujahidines afghans n'ont joué aucun rôle dans la crise pakistanaise", a-t-il affirmé. "Les Talibans afghans se concentrent sur l'Afghanistan, ils n'interfèrent pas dans les affaires pakistanaises. (...) Les Moujahidines de l'Emirat Islamique sont basés en Afghanistan, le leadership est en Afghanistan, et nos activités ont lieu en Afghanistan. Cette élection [présidentielle pakistanaise] est une affaire interne au Pakistan. (...) Cela ne nous intéresse pas qui gagne les élections pakistanaises".

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Donc les Talibans afghans qui ont lutté contre les troupes Pakistanaises dans les Zones Tribales étaient justes en "vacances" ???

Thomas Renard a dit…

Il est bien connu que les Talibans franchissent la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan. Maintenant, parmi les Talibans, il existe plusieurs factions dont les liens sont complexes et peu connus. Dans ce cas-ci, le porte-parole taliban veut souligner le côté "lutte de libération nationale" de son mouvement. L'intérêt du message est là. Les Talibans veulent se différencier, du moins en rhétorique, des mouvements jihadistes globaux. Car l'objectif des Talibans est bien un retour au pouvoir. Pour ce faire, ils bénéficient d'alliances solides au Pakistan, ainsi que de bases arrières qu'ils entendent bien protéger, ce qui explique une partie des combats "afghans" au Pakistan. Maintenant, est-ce qu'il y a plus que cela? Jusqu'à quel point les différents groupes talibans sont-ils solidaires? Quelles sont les relations avec al-Qaïda? Sont-ils liés à l'assassinat de Bhutto comme suggéré par la CIA et Scotland Yard? Ces question sont jusqu'à présent sans réponse claire...

Frédéric a dit…

C'est un peu comme en Irak, ou les djihadistes étrangers qui sont la pour combattre les GI's et massacre les civils locaux qui se font parfois combattre ou dénoncé par les mouvement de guérilla nationaux qui eu ont un objectif politique ?

Thomas Renard a dit…

Frédéric, je ne comprend pas ta question. Peux-tu la reformuler de manière claire?

Frédéric a dit…

En plus clair, il y a diverses mouvances; ceux qui ont un objectif politique et veulent reprendre le pouvoir tandis que d'autres veulent ''internationalisé" le conflit.